La reconnaissance

Voir l'ennemi est une notion clef dans Wargame, quelque soit l'opus de la série. 
Sans reco, on se jette dans les bras d'acier du T80U en embuscade... Sans reco, le Bradley IFV nous accueille primesautièrement de son TOW trempé dans la vaseline... Bref, sans reco, l'on est aveugle et le gars d'en face aura beau être borgne il vous étrillera tout de même de la plus belle façon. 

Le hic, me direz vous, c'est que la Reco demeure un pan sibyllin du jeu, quasi ésotérique. Les maigres connaissances acquises dans ce domaine sont, comme partout dans Wargame, fruit de l'empirisme, étant donné que les développeurs nous larguent dans leur jeu comme un peloton de recrue au beau milieu d'un Dîen-Bîen-Phu numérique. 

Avouons le, personne ne semble rien savoir de la reco, et l'on en est réduit à balancer des unités au petit bonheur la chance, pas tout à fait sur, puisqu'on y connait rien, qu'elles soient vraiment efficace... on fini même par les virer du Deck, pour ne plus gaspiller de précieux points de commandement ou, ce qui n'est pas mieux, par ne plus les utiliser du tout. 

Nous allons commencer cet aperçu par rappeler quelques bases (vraiment basiques) des principes qui sous tendent la reconnaissance. Ensuite, on fera une incursion qui doit beaucoup à Water dans les données techniques des unités de Reco, et enfin on passera à un aspect un peu plus pratique de la reco avec quelques astuces qui me sont propres.

 

I. La Reco

Consiste avant tout au fait de voir l'ennemi et d'être capable de découvrir son dispositif défensif ou offensif avant qu'il ne s'en serve. Nous notons donc que l'idée de discrétion de la reconnaissance n'est pas obligatoire: le but est de savoir ce que fait l'ennemi.
Dans Wargame, l'ennemi peut cacher ses unités dans une série d'abri. Notons que le premier volet de Wargame, European Escalation, faisait apparaître des couverts lourds légers ou moyens. On ne dispose plus dans WRD que de couverts lourds: forêts et villes. 

Chaque unité dispose d'une capacité de discrétion, nommé stealth en anglais: c'est sa furtivité. 
Cette furtivité peut être Poor (faible), Medium (médiocre), Good (bonne), Very Good (Très bonne) ou Exceptional (Exceptionnelle). Chacune de ces capacités dispose du code couleur des compétences de WRD, dans l'ordre: Rouge, Orange, Vert, Vert soutenu, Cyan.
Cette furtivité permet à l'unité (offensive) de s'approcher d'une autre unité (défensive) sans être vue. Plus la furtivité est élevée, plus l'unité offensive s'approchera à courte distance de l'unité défensive sans être repérée et donc sans se faire tirer dessus. 

Chaque unité dispose d'une capacité de reconnaissance: la qualité des optiques. Les unités de Reconnaissances, qui nous intéresse plus particulièrement, peuvent disposer d'optiques, Good (bonnes, couleur verte), Very Good (très bonne, vert soutenu) et Exceptional (Exceptionnelles, Cyan). Cette qualité des optiques influe sur la capacité de l'unité de reconnaissance à détecter une unité dans son champ de vision. Une unité dotée d'optiques exceptionnelles pourra détecter une unité exceptionnellement furtive à une distance supérieure qu'une unité dotée de très bonnes optiques dans les mêmes conditions. 

On comprend donc que l'unité de reco, même dotée d'optiques exceptionnelles, à une vision limitée par la distance. Pour avoir une reconnaissance efficace il faut donc savoir ce que l'on peut demander à cette reco.

 

II. Données Techniques

Ces données ont été recueillie par Water, et son article en anglais est intéressant. j'avais demandé les données aux devs, mais je n'ai pas, à ce jour de réponse, aussi on peut se contenter des données de Water qui sont bien mieux que rien. 

Je ne vais pas réécrire l'article de Water, donc vous pouvez filez ici pour télécharger ses infographies, notamment, qui sont vraiment bien foutues. 

Contentons nous de quelques conclusions tirés de ces infographies.

 Optiques exceptionnelles 

 Optique exceptionnelle 

Très bonnes optiques 

Très bonnes otpiques 

 Bonnes optiques 

Bonnes optiques 

Comparaison des optiques en forêts et en ville 

Comparaison optique Ville/Forêt 

Comparaison des optiques en milieux ouverts / en milieux forestiers 

Comparaison milieux ouverts / milieux fermés 

En plaine/ Open fields 
- Une unité aux optiques exceptionnelles verra les unités faiblement furtive à 5005m, les unités exceptionnellement furtives à 2600m. Conclusion: sur une plaine vos chars dernières génération seront d'autant plus efficace qu'ils pourront utiliser leur portée maximale de tir avec une telle unité de reco pour les soutenir: on ne risque pas l'infiltration d'infanterie.

- Une unité aux Très bonnes optiques repérera une unité faiblement ou médiocrement furtive à 3500m, et une unité exceptionnellement furtive à 1050m. Conclusion: une unité aux très bonnes optiques ne parviendra pas à repérer des infiltrations d'infanterie de reco sur les arrières du dispositif, et pour les unités ATGM ce sera tout juste.  
- Une unité aux bonnes optiques apercevra des unités faiblement furtive à 3500m, médiocrement furtive à 2750m et exceptionnellement à 1425m. Conclusion, une unités aux bonnes optiques ne peut pas garantir la survie de vos chars face à la plupart des ATGM, et n'éclairera que très médiocrement vos offensives ATGM. 
- Une unité aux faibles optiques apercevra les unités faiblement furtive à 2100m (portée d'arme), médiocrement furtive à 1300m, et exceptionnellement à 700m. Conclusion: sans reco, le joueur qui attaque ou défend subit le mode de jeu et ne dispose pas de la connaissance du dispositif ennemi qui lui permet d'adapter au mieux son propre dispositif.

En Forêt/ Forest
La forêt, dans Wargame, c'est un environnement hostile et sans pitié. Seul John Rambo peut y survivre, et encore, c'est grâce a l'enseignement du colonel Trautman. Vous appelez ça l'enfer? Lui il appelle ça "chez lui"... En forêt, un arbre c'est un ami, un gland une munition, et un hérisson une brosse à dent.

De fait la forêt de Wargame se divise en deux partie: la forêt profonde (deep forest), commence 300m après l'orée de la forêt (Hedgeline). Ce qui tombe bien c'est que, en forêt profonde, une unité même faiblement furtive, ne sera pas détectée avant d'arriver à 300m de l'unité de reconnaissance, même si elle est dotée d'optiques exceptionnelles. 

L'orée de la forêt est donc une bande de 300m de profondeur, ou un petit bosquet de moins de 300m bloquant la ligne de vue des unités conventionnelles. Dans cet environnement les unités de Reco:

Aux Optiques Exceptionnelles: verront les unités à faible furtivité à 2750, et les unités à médiocre furtivité à 1850: certains chars peuvent donc faire un carnage embusqué en lisière de bois. Les unités à bonne furtivité seront repéré à 1350m et à très bonne furtivité à 1125m: l'infanterie ATGM est donc à son aise en lisière, mais peu d'infanterie RPG y feront de vieux os. 

Aux Très Bonnes Optiques: verront les unités à faible furtivité à 2150m, les unités à médiocre furtivité à 1450m: la plupart du temps cette unité de reco ne peut donc soutenir que médiocrement l'attaque d'une forêt. Les unités à bonne furtivité sont détectés à 1075m, et à très bonnes furtivité à 875m soit très proche de la portée de certaines armes antichars. 

Aux Bonnes Optiques: verront les unités à faible furtivité à 1500m, à médiocre furtivité à 1000m, soit à portée de canon. Les unités à bonne furtivité seront reconnu à 750m, et à très bonne furtivité à 600m. Conclusion ce type de reco est inadapté aux forêts. 

De manière générale les tanks ne découvrent pas les unités d'infanterie avant d'être à portée d'arme antichar, même des pires. 
Les hélicoptères avec des optiques exceptionnelles parviennent à repérer l'ennemi en forêt profonde à 700m. Ce qui peut conférer un avantage si on micromanage bien pour éviter les manpads.

En Ville/
Les unités dotées d'optiques exceptionnelles verront l'infanterie à bonne furtivité à 1000m  , l'infanterie à très bonne furtivité à 825m, l'infanterie à furtivité exceptionnelle à 675m . Conclusion: même avec ce genre d'unité, nettoyer une ville demande beaucoup d'attention et d'APM. 

Les unités dotées de très bonnes optiques découvriront l'infanterie à très bonne furtivité à 650m , à bonne furtivité à 750m  , à exceptionnelle à 525m. Conclusion: on est à portée d'Antichar.

Les unités dotées de bonnes optiques voient l'infanterie à une distance comprise entre 500m et 450m. Conclusion: ça sent la merguez. 
Les véhicules en ville ne sont jamais considéré comme en garnison, il sont donc considéré comme en plaine. 


 Les lignes de Vue 

C'est alors tout autant la manière de placer ses unités de reco que la qualité de leurs optiques qui jouera dans ces cas là. Choisissez judicieusement l'emplacement.  

 

III. Astuces, tactiques et trucs divers

La reco est une p****n de plaie, et personne ne peu se targuer d'en être un maître. Si j'appliquais déjà mes propres conseils je serais sûrement bien meilleurs en multi!

Premier conseil, je préconise la reco terrestre: les hélico de reco sont fragiles, facilement détectable car toujours à découvert et coûte souvent assez cher. Moralité, on en déploie souvent un au lieu de deux reco terrestre et, lorsqu'il se fait descendre on se retrouve aveugle au lieu d'être borgne. Sans parler du temps pour le faire ré-acheminer. Ponctuellement, notamment pour reconnaître une forêt ou pour accompagner un assaut aérien, il peut être utile. Il faut alors privilégier des hélicoptères armés, surtout avec des armes anti hélicoptère d'ailleurs.

Deuxième conseil, on attaque pas sans unités aux optiques exceptionnelles: c'est la seule manière d'arriver à repérer les menaces avant que celles ci ne se mettent à vous tirer dessus. Si vous avez un APM de coréen et que vous pouvez manager votre offensive, des unités aux très bonnes optiques peuvent faire l'affaire mais il faut stopper dés l'apparition du moindre ennemi, l'éliminer, et reprendre l'assaut. 

 

Troisième conseil, le contrôle de la carte passe par la reconnaissance: les infanteries héliportées ou les infanterie de reco combinant discrétion et performance des optiques méritent une très belle place dans les Deck

Quatrième conseil, organiser ses lignes de défense en ayant conscience de la capacité de celles ci à se cacher, permettra de les optimiser. N'oubliez pas de leur donner une unité de reco pour optimiser l'efficacité de leurs armes: de unités aux très bonnes optiques sont tout à fait adaptées dans ce rôle défensif pour tout type de milieu. Les unités aux bonnes optiques joueront ce rôle défensif en plaine. 

Cinquième conseil, ne pas hésiter à descendre (zoomer) à hauteur d'unité pour vérifier que rien ne bloque la ligne de vue. 

Sixième Conseil, dans le cas ou vous n'ayez pas une unité de reco assez performante sous la main, n'hésitez pas à avancer (avec prudence) votre dispositif de reconnaissance plutôt que de le laisser à hauteur de vos lignes de défense.

Septième Conseil, les unités de reconnaissance vous permettront une reco performante. Mais si il s'agit juste de tester la présence de l'ennemi, des transports de troupe vides ou des unités cheap peuvent faire l'affaire. En plus de générer une diversion: une charge de BTR c'est toujours impressionnant.

 

 

© 2017 - Powered by e-cms - Site Community Network -Hébergé par NitroServ - A propos - Contact
ColdWarSpirit is a non-official fansite about Wargame™ and Act of Aggression™ - Wargame™ and Act of Aggression™ trademarks are the property of Focus Home Interactive and Eugen System.